Sélectionner une page

S’entraîner est la meilleure chose à faire, car c’est le meilleur moyen pour progresser et s’améliorer, tous les sportifs doivent passer par cette étape obligatoire. Il est possible de s’entraîner sous différentes intensités, différentes fréquences c’est à vous de les choisir en fonction de vos besoins ainsi que de vos capacités. 
Cependant lorsque l’on s’entraine c’est pour progresser et non pas l’inverse, car il faut savoir une chose, c’est qu’à trop en faire on risque de devenir contre-performant et de se blesser, c’est ce quoi s’appelle le surentrainement. Dans cet article nous allons donc aborder la notion de surentrainement, pas assez connu des sportifs mais qui pourtant les touches tous plus ou moins en fonction de leurs habitudes d’entrainement.

C’est quoi ?

Tout simplement, pour que ce soit compréhensible pour tous, le surentrainement c’est le fait de dépasser le seuil de non-retour au niveau des efforts et des résultats lorsque les muscles ont été trop sollicités et ne peuvent plus produire d’effort. C’est-à-dire que si vous dépasser ce seuil, vous rentrez dans un cercle vicieux où les efforts supplémentaires que vous allez fournir, ne seront pas bénéfiques mais bel et bien le contraire, ceux-ci seront inutiles et vous feront perdre de votre énergie et de votre temps.

Pour illustrer mes propos, rien de tel qu’un exemple, lors d’une séance de musculation, il y a un seuil de temps a ne pas dépasser car au-delà de celui-ci, cela devient inutile, ce n’est pas moi qui l’invente, cela a été prouvé. Durant le déroulement de la séance intense, plus l’on avance dans le temps, moins l’on dispose d’énergie, de concentration et plus l’on va puiser dans ses ressources. Il arrive forcément un moment où l’on se dépense trop, par rapport à ce que l’on a en réserve et c’est à cet instant là que l’on rentre dans le surentrainement, dans cette zone rouge que l’on peut également appeler, l’entrainement contre-productif.

Les effets néfastes du surentrainement :

Précédemment je vous ai donné la définition du surentrainement dans ses grandes valeurs, maintenant nous allons voir précisément quels sont les effets néfastes que le surentrainement peut produire sur le plan physique mais également mental du sportif.

Contres-performances :

Trop s’entraîner c’est dépasser le seuil où l’on ne progresse plus, pour remplacer les résultats par des contre-performances. Imaginons que vous devez suivre un plan d’entraînement très précis à suivre à la lettre et que vous en faites plus qu’il n’est demandé. Cela part d’une bonne intention, cependant à un certain moment il faut savoir s’arrêter et comprendre que trop vouloir en faire en une seule fois n’est pas la bonne option à choisir.

Risque de blessures :

Toujours dans cette optique de trop vouloir s’entraîner, les muscles et le corps sont alors trop sollicités à partir d’un certain seuil, la fatigue globale ainsi que la fatigue musculaire font leurs apparitions, ce qui engendre également une perte de concentration et c’est dans ces moments là que les risques de blessures augmentent considérablement. Mettant alors le sportif dans une mauvaise posture où il est exposé à des risques de blessures dû à trop de contraintes musculaires (douleurs, déchirures, élongations …) mais également en étant pas suffisamment concentré, il risque de se blesser tout simplement par manque d’inattention. 

Perte de motivation :

Il n’y a pas que le plan physique qui est impacté par le surentrainement, en effet mentalement un sportif peut connaitre une perte de motivation à cause de cet élément néfaste étant donné qu’il devient contre-performant et que sa progression stagne. Le surentrainement est donc une très grosse charge mentale, en plus de la fatigue physique qui s’accumule le sportif peut alors ne plus s’entraîner intensément ou même ne plus avoir envie de s’entraîner tout court.

Graphique de performances à la baisse.

Les symptômes :

  • Fatigue
  • Baisse de performances
  • Douleurs musculaires
  • Mauvaise humeur
  • Baisse de motivation
  • Troubles sommeil
  • Blessures plus fréquentes

Comment s’en sortir ?

Comprenez donc que le surentrainement à de gros impacts néfastes sur votre santé physique mais également mentale. Nous allons donc maintenant voir ensemble comment faire pour l’éviter et ne pas tomber dans le piège afin que vous puissiez rester performant, motivé et que vous continuiez de progresser.

Segmenter ses entrainements :

À défaut de faire un gros entrainement ou d’en faire un trop long, il est préférable de segmenter en plusieurs séances avec suffisamment de temps entre celles-ci (4 à 6 heures) mais également de ne pas travailler les même axes et muscles sur ces séances.

Chronomètre ses séances :

Souvent durant des séances ou des entrainements on perd du temps sur de petites choses comme les discutions, l’utilisation de son téléphone … Chronométré ses durées d’exécutions, ses temps de repos permet d’avoir un œil sur la durée de la séance et ne pas être étonné de voir l’heure passée et de ne pas avoir beaucoup avancé.

Préparer à l’avance :

Une séance préparée à l’avance c’est ne pas perdre de temps à ne pas savoir quoi faire ni comment la mettre en place. Prendre de l’avance permet de tout avoir de prêt pour être le plus productif possible durant l’entrainement et ainsi ne pas gaspiller de temps et d’énergie.

Écouter son corps :

À la moindre douleur, au moindre problème physique, dès l’apparition de la fatigue il faut s’arrêter car s’entrainer avec ce genre de problèmes expose à des complications plus ou moins importantes. 

Prendre du recul :

Se ressourcer physiquement et mentalement doit être une habitude à prendre, prendre du recul et faire ce qu’on aime avec les personnes qu’on aime permet de recharger les batteries et d’aller de l’avant par la suite.

Pour résumer :

Le surentrainement peut toucher tous les sportifs, personnes n’en est immunisé et il est évident que personne ne veut s’y exposé sous peine d’avoir de mauvaises surprises. Le plus important est de comprendre que votre corps est votre bien le plus précieux, il faut en prendre soin pour être performant le plus longtemps possible. Parfois à trop vouloir en faire on se fait du mal à soi-même, voici pourquoi il ne faut pas hésiter à prendre du recul pour se ressourcer et ne pas tomber dans le piège du surentrainement.

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, en savoir plus sur comment optimiser ses entrainements, mettre en place les meilleures habitudes pour progresser rapidement et se forger un mental d’acier. Je vous propose de cliquer sur ce lien pour obtenir une série de 4 vidéos totalement gratuites et exclusives. Grâce à celles-ci vous en saurez encore plus et vous aurez des conseils qui vous apporteront encore plus de bénéfices sur vos performances sportives.

Ne ratez pas cette belle occasion, je vous donne rendez-vous de l’autre côté pour découvrir ce que je peux faire pour vous.

Les articles complémentaires :

  1. Quelle est la meilleure durée d’une séance de sport ?
  2. Quels sont les avantages à s’entraîner seul ?
  3. Comment préparer ses propres séances ?